Rechercher

Archives

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 01:55

J'ai parcouru le Independence Mall, bordé de l'Independence Hall, de la Liberty Bell, de l'Independence Visitor Center, du National Constitution Museum, de l'US Mint (je ne sais pas ce que c'est mais peu importe), d'une ancienne Bourse, etc. Ca, c'était samedi. Photos.

Oui, à Philly, le ciel est gris. Depuis mon arrivée, et probablement jusqu'à mon départ ! ;)

 


Dimanche, je me lève tôt pour pouvoir être dans le premier groupe de visiteurs d'Independence Hall. Où ont été signées la Déclaration d'Indépendance (1776) et la Constitution (1787). Il y a une fouille des sacs à l'entrée, les meubles sont des reconstitutions, les guides sont des "Rangers" comme dans un parc national, mais nous sommes dans un lieu chargé d'histoire... (Les photos extérieures sont de samedi)

 

 

Il y a 13 tables vertes, autant que de colonies-devenues-Etats.


Juste à côté, Congress Hall, où siégeait le Congrès (quelle surprise...) pendant les dernières années du 18ème siècle (les 1790s, en quelque sorte), quand Philadelphie était la capitale des 13 Etats fédérés.

 

Tableau de Louis XVI, plus apprécié des révolutionnaires américains que français...


Dans le secteur, il y a aussi une exposition des "Great Essentials": des originaux (et fac-similés) des documents mentionnés plus tôt. D'autres copies et originaux sont entreposées à Washington.


Dimanche après le culte, je tombe par hasard sur le Kosciuszko Memorial. Kosciuszko, c'est un héros polonais, qui a notamment son "kopiec" (tertre, ou colline artificielle) à Cracovie, pour avoir mené l'une des insurrections polonaises contre ses "grands frères" envahissants (ici, la Russie tsariste de la fin du 18ème siècle). Ce que je ne savais pas, c'est qu'il s'est aussi illustré dans la guerre d'Indépendance américaine, et que les nouveaux Etats-Unis lui réservèrent un triomphe quand il remit le pied aux States après avoir été chassé de Pologne. Un petit film donne les grandes lignes de son apport à l'indépendance américaine: ses connaissances en art de la guerre, en ingénierie des fortifications, son courage au combat ont permis à la jeune nation de vaincre l'Angleterre. Bref, un très grand monsieur !

 

Il y a des Polonais (dont Kosciuszko), des Français (La Fayette, entre autres)...
La Révolution US est déjà un melting-pot !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Vacances, voyages
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories