Rechercher

Archives

26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 21:38

9782070341924.jpg

 

Ca commence comme un récit où une jeune femme britannique se remémore ses années d'internat... Le jeune adulte que je suis n'a pu s'empêcher de se souvenir de ses lectures d'enfance, de cette série de la Bibliothèque verte dans un internat britannique, celle de Bennett et Mortimer (par Anthony Buckeridge). Pourtant, rien à voir, l'humour potache des livres de jeunesse n'a pas vraiment sa place dans les pages subtiles et sensibles de Kazuo Ishiguro. Le roman d'ailleurs ne cherche pas à se livrer tout de suite. Récit d'apprentissage, quête policière, thriller, histoire d'amour, uchronie ? Les chapitres progressent rapidement, sans qu'on soit capable (ni qu'on ait particulièrement envie) de trancher.

 

Kath, Ruth et Tommy ont donc été dans le même internat, Hailsham, dans les années 90. Un internat à part, où hormis les "malheurs" de l'enfance et de l'adolescence, on est protégé, heureux. Un internat dont on finit, bien sûr, par sortir, mais pour un rôle bien précis quoique peu explicite. Et avec plein de questions. Ces questions, qui apparaissent progressivement, trouvent aussi des hypothèses de réponse. La progression est d'une grande douceur, même si les secrets de Hailsham ont de quoi faire frissonner.

 

Kazuo Ishiguro aborde en effet des thématiques lourdes d'enjeux; il s'agit essentiellement, sans en dévoiler beaucoup, de questions bioéthiques très actuelles. Et indirectement, de l'investissement de l'opinion publique, donc de chacune et chacun, dans ces débats. La science ne cesse de faire bouger les frontières entre l'humain et le... le quoi, au fait ? Souvent pour le bien du plus grand nombre, mais quel est le prix à payer ?

 

Très bien construit, Auprès de moi toujours (le titre anglais sonne tellement mieux...) se lit avec plaisir. Efficace et sans prétention stylistique, tendre, confiant envers le lecteur. Bravo.

 


 

 

Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

zabriina 27/07/2011 10:04



J'ai vu le film mais pas lu le livre, j'avais été déçue par la grande place accordée au triangle amoureux (franchement pas le plus original qui soit), du coup, la question de la bioéthique et la
manière dont le système est connu, mis en oeuvre et perçu dans la société n'est que très peu abordé, alors que c'est ce qui m'intéressait le plus! Sur une thématique similaire, Bienvenue à
Gattaca est bien mieux fait.



davveld 14/08/2011 18:11



Moi je n'avais pas remarqué le film. Quant aux questions évoquées, le texte d'Ishiguro n'est pas non plus particulièrement expansif ! Je n'ai pas vu Bienvenue à
Gattaca...



En Savoir Plus

Catégories