Rechercher

Archives

22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 14:59

Le Caire, années 1990. L'immeuble Yacoubian, construit dans les années 1930, héberge des habitants témoins des évolutions de leur pays et de sa société. De la domination occidentale au nassérisme, jusqu'au populisme et au clientélisme d'une démocratisation inachevée (avortée ?), avec une montée du radicalisme islamique, en quelques décennies, les bouleversements ont été nombreux. Conséquence logique, les aspirations des uns et des autres ont crû (c'est le cas, quand il y a du mouvement), mais corruption, machisme et magouilles en tous genres produisent toujours plus d'injustices, de vexations, d'humiliations. Difficile pour une femme de travailler sans coucher avec son patron, pour un homosexuel d'assouvir ses désirs, pour une personne établie de garder sa place et pour un pauvre de mieux vivre sans "tricher".

En suivant une demi-douzaine de personnages, l'immeuble Yacoubian nous fait approcher ces sociétés entre Orient et Occident, à la fois pleines de vitalités et de raideurs, très inflammables, comme d'ailleurs l'actualité des dernières années le confirme bien. Le livre, premier roman d'Alaa El Aswany, a été un immense succès à sa sortie, et cela se comprend. Réaliste, sans tabous (quelques pages éprouvantes à la lecture), mais sans jugement non plus, il contribue sûrement à faire comprendre un peu mieux ces parcours en recomposition, probablement communs à d'autres pays de la région. Et où l'on se prend à se rappeler que la démocratie et le respect des droits de l'Homme ne sont jamais acquis...

Pour en savoir plus:

L'immeuble Yacoubian, d'Alaa El Aswany

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories