Rechercher

Archives

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 12:14

Samedi 5 octobre
Roxane, Versailles

BLUE JASMINE

De Woody Allen (USA, 2013)

Jeanette a changé son prénom en Jasmine. Fille adoptée, comme Ginger, elle a épousé un homme d'affaires qui lui permet d'appartenir à la haute société de New York. Mais son mari est aussi honnête qu'elle est curieuse de ses investissements et méthodes d'enrichissement. Son aveuglement concerne aussi la fidélité de son mari. Soudain, elle ne peut plus nier l'évidence. Leur fils non plus, qui claque la porte. Jasmine se retrouve seule, sans argent, sans travail... Elle se souvient alors qu'elle a une soeur, Ginger, à San Francisco. Bien sûr, Ginger ne choisit que des losers comme maris ou amants, mais bon, il faut bien un lieu pour recommencer sa vie. La côte ouest donc, fera bien l'affaire.

C'est ce deuxième départ que nous raconte Allen, avec son humour corrosif, et ses acteurs parfaits, très bien dirigés (Cate Blanchett extraordinaire), dans une Amérique toujours aussi aseptisée (c'est valable pour tous ses films, y compris en Europe). Comme souvent, une histoire de rang social, un confort auquel on veut accéder ou se maintenir, persuadé que le bonheur dépend de cela, quitte à mentir, à se mentir.

Un très bon Woody Allen ai-je trouvé, avec toutes ses marques de fabrique (de la police du générique à la bande-son jazz très soignée, en passant par le clin d'oeil aux Français, son meilleur public, et tout le reste), mais aussi un film suffisamment original pour ne pas lasser.

Blue Jasmine

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories