Rechercher

Archives

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 23:54

Ce samedi 28, Sabrina et Stefan se mariaient à Dresde, d'où il est originaire. Comme plus d'une vingtaine d'amis français du couple, j'ai répondu volontiers à leur invitation. Avion entre Roissy et Berlin, puis bus entre Berlin et Dresde (aussi rapide que le train), et c'est parti pour deux jours dans la capitale de Saxe (500 000 habitants quand même).

 

Hébergement très bien organisé, c'est donc avec une quasi-absence de préparation (j'avais investi dans un Guide vert Michelin Allemagne, parcouru dans l'avion) que je suis arrivé, et j'ai eu la chance de pouvoir profiter à plein du samedi matin pour visiter la ville. Je commence par la Theatherplatz, bordée de l'Opera Semper, du château, de la cathédrale, et du Zwinger, regroupant une série de musée autour d'un parc, le tout dans des bâtiments reconstruits après le bombardement de 1945, l'un de ses épisodes incompréhensibles de la deuxième guerre mondiale.

 

DSC00095.JPGTheaterplatz

 

DSC00105.JPGZwinger

 

Il fait frais (à peine 14°C-15°C un 28 août...), mais le soleil daigne se montrer à travers les nuages, ce qui est toujours plus agréable sur place mais aussi pour les photos ! J'entre dans la Hofkirche (la cathédrale, style baroque), la Kreuzkirche (aux murs gris très curieux), et me dirige, à travers le Altmarkt (place du vieux marché pour les non-germanophiles) et le Neumarkt (place du nouveau marché) vers la Frauenkirche. La Frauenkirche (église Notre-Dame, qui, comme son nom ne l'indique pas, est protestante - mais "luthérienne") est relativement célèbre car ses ruines ont symbolisé pendant de nombreuses années la ville après la guerre. Après un travail absolument époustouflant, l'édifice baroque a été reconstruit, inauguré en 2005 et sert maintenant normalement. Plusieurs mariages se font photographier devant, à proximité d'une statue de Martin Luther, sur les coups de midi. J'entre avec une foule de touristes, l'église est pleine et les entrées sont contrôlées. Un moment liturgique orgue + message commence ! Bach et Schumann pour la partie instrumentale, et un pasteur lit quelques prières, un texte biblique, donne un message de quelques minutes, puis l'assemblée récite le Notre Père et entonne un cantique (quelle chance, je le connais !). Après cette demi-heure qui me ravit (même si je n'ai pas tout compris du message, je suis heureux d'avoir pu assister à un culte ce week-end), la foule reste, pour écouter un exposé d'une quinzaine de minutes rappelant l'histoire de la Frauenkirche. Je suis fan du concept: démonstration de l'orgue, temps liturgique pour les croyants (mais aussi les autres, qui assistent comme cela à un condensé d'un culte), et explications culturelles et touristiques. Bravo !

 

DSC00118.JPG

Frauenkirche

 

Il est plus que temps de rentrer à l'hôtel, se changer, et rejoindre les invités pour le bus qui nous conduit sur les rives de l'Elbe, où un bateau nous attend pour une croisière sous les rayons de soleil, entre deux averses. L'occasion de retrouver Sabrina et Stefan, qui viennent de passer en petit comité (taille de la salle oblige) devant les autorités. On découvre Dresde différemment; beaucoup de verdure sur les rives, comme on peut s'en douter, quelques pieds de vigne, et bien sûr quand on rentre vers le centre-ville, les bâtiments rénovés... Très agréable.

 

DSC00137.JPGCentre-ville de Dresde vu de l'Elbe

 

Quelques gouttes perturbent la fin de la photo de mariage, mais qu'importe, on se réfugie dans la salle où aura lieu la fête. Apéritif puis dîner entrecoupé de jeux sympas, avant de passer sur la piste de danse. Le DJ a puisé dans ses stocks de musique française des années 60, ce qui surprend parfois, mais on s'amuse bien. Excellent champagne, ambiance très bon enfant (et très raisonnable)... Une réussite !

 

50434_126122307435237_4581_n.jpgDimanche fin de matinée, brunch collectif et très convivial à l'hôtel avant la dispersion: ceux qui restent à Dresde, ceux qui partent pour Berlin pour y passer quelques heures, ceux qui rentrent (via Berlin ou non)... Retour sans histoire sur Paris en ce qui me concerne, d'attaque pour reprendre le travail de la semaine qui s'annonce chargée.

 

Pas de photos "publiques" du mariage, je vous mets donc "juste" le visuel des invitations, du menu, du thé qui nous a été offert...

 

En revanche, toutes mes photos de "touriste" à Dresde sont accessibles en cliquant ici...

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Vacances, voyages
commenter cet article

commentaires

Martine 09/09/2010 23:26



Sur les bombardements des alliés sur les villes allemandes, lire absolument l'éblouissant essai de l'écrivain allemand WG Sebald, De la destruction comme élément de l'histoire naturelle.
J'ai été abassourdie par son récit du bombardement de Hambourg. La tempête de feu minutieusement organisée qui s'est abattue sur la ville a provoqué un brasier atteigant plus de 1000 degrés dont
les flammes sont montées à plusieurs kilomètres. Un enfer, au sens propre, qu'ont connu plusiers villes dont Dresdes et dont on connait peu le détail.  Entre autres parce que la culpabilité
des Allemands devant l'horreur nazie est telle qu'ils ont tu ces épisodes monstrueux. C'est d'ailleurs le vrai sujet du livre.



davveld 04/10/2010 23:45



Bonjour, merci pour votre commentaire. "la culpabilité des Allemands devant l'horreur nazie est telle qu'ils ont tu ces épisodes monstrueux": les Allemands auraient tu cela ? Autant je
peux comprendre qu'ils n'en aient pas fait un sujet de dispute au niveau international, autant je doute que l'on puisse taire de tels traumatismes pour des civils. Bien entendu, les explications
sont toujours multiples. Et je chercherais côté Alliés aussi: on préfère se concentrer sur le résultat (ce qui est bien légitime), quitte à occulter des excès qui l'ont permise (et ça, c'est
forcément discutable).



zabriina 02/09/2010 10:39



Comme tu dis ça, "pas de photos publiques", j'ai l'impression d'être un monstre du contrôle du droit à l'image! Tu peux bien mettre une photo que tu as prise! Je veux juste pas qu'il y ait des
diaporamas entiers partout sur le web ;)


En tout cas, ravie de voir que tu as eu le temps de visiter un peu, et que ça t'a plu!


bises



davveld 02/09/2010 22:42



Dire que j'avais essayé de trouver une formule suffisamment sibylline pour ne pas donner une image de censure... Mais comme (1) mon appareil m'a lâché; (2) il y avait plein de bons photographes,
sans parler de Yohann, et (3) les appareils photos jetables étaient fournis, je n' ai pas pris de photos de mon côté. Donc si je voulais en mettre, je devrais en piquer ailleurs.


Et oui, je suis content, Dresde m'a fait très bonne impression ;)



En Savoir Plus

Catégories