Rechercher

Archives

10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 23:20


Première tentative de lecture de ce livre il y a déjà de nombreux mois. Sans arriver à accrocher. J'ai réessayé, en repartant du début. Mais le style d'écriture est particulier. Le rythme des phrases est déstabilisant, et personnellement, je n'aime pas. Les phrases multiplient les synonymes et les énumérations: conséquences, le récit progresse lentement, et on a l'impression que l'auteur cherche ses mots.

Dans la République de la Côte des Ebènes, Fama, un prince de la lignée des Doumbouya (un groupe des Malinkés, qui peuple le Mali, la Côte d'Ivoire, la Guinée...), ne parvient pas à avoir d'enfant avec Salimata, sa femme. Elle, vit encore dans le traumatisme de son excision et du viol qui a suivi (le récit est, à l'image de la coutume, difficilement soutenable et incompréhensible pour des Occidentaux). Fama, "prince" ? Oui et non, car les bouleversements du vingtième siècle sont passés par là. Il en est réduit à maugréer aux cérémonies d'obsèques et à mendier. Quant son cousin meurt, il rentre à Togobala, sa bourgade d'origine, bien décidé à recevoir les honneurs dûs à son rang. Sur place, il y a un griot et d'autres notables, qu'il faut se concilier. Fama épouse Mariam, l'une des femmes du cousin décédé. Il pourrait survivre, en tant que chef, dans le village misérable. Mais il veut revenir à la capitale, malgré les augures... Je n'irais pas plus loin pour laisser à ceux qui le souhaitent un peu de suspense.

Hormis quelques passages bouleversants, ce récit de vies de misères ne parvient pas à "impliquer" le lecteur. Quant au style, je vous en ai déjà parlé, je n'ai pas aimé. Pourtant Ahmadou Kourouma obtiendra des prix pour ses ouvrages écrits après Les soleils des indépendances. Ceux-ci étaient-ils encore une "oeuvre" d'un auteur pas encore arrivé à mâturité ? Ou sont-ils révélateurs de son style ? Pas sûr que j'ai envie de tester ces hypothèses dans les prochaines semaines...  



Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories