Rechercher

Archives

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 23:41
744211_2875853.jpg

Impressionnant, le nombre de "monuments" de la littérature que je ne connais pas ! Les Aventures d'Alice au pays des merveilles, c'est un de ces livres qui servent de référence partout; exemple parmi des centaines d'autres, le "Lapin blanc" que Neo doit suivre dans Matrix... Je n'ai même pas vu le dessin animé de Disney, autant dire qu'à part "l'histoire d'une petite fille qui suit à un moment un Lapin blanc et qui grandit", je ne savais rien sur l'oeuvre de Lewis Caroll.

Cette histoire inspirée de celles que l'auteur racontait à ses filles est truffée de jeux de mots; le traducteur est embêté et s'explique en notes de bas de page (malheureusement reléguées en fin de livre, ce qui nuit beaucoup à la lisbilité); mais ces jeux de mots sont faits pour être entendus plus que lus, donc je ne suis pas sûr qu'une lecture en VO m'aurait fait plus apprécier cette facette du texte.

Sinon, c'est l'histoire d'Alice, une fillette de 7 ans, qui se promène en forêt. Elle croise un lapin (blanc, donc), qui parle et qui est en retard. Intriguée, elle le suit. Le terrier s'avère une sorte de toboggan et elle atterrit dans un monde bizarre, où elle croise nombre d'animaux, où elle grandit et réduit de taille en fonction de ce qu'elle mange... Univers un peu absurde, qu'elle explore en se confrontant avec difficultés aux créatures qui occupent les lieux.

Les Aventures d'Alice au pays des merveilles est donc d'abord l'histoire d'une enfant et de la découverte de l'étrangeté de l'Autre, quel qu'il soit. Un beau texte, dont je n'ai sûrement pas saisi toutes les richesses... mais il n'est jamais trop tard !



Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories