Rechercher

Archives

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 11:50

LeBonLarron

 

La couverture est trompeuse. La quatrième de couverture (rose) aussi. Il ne s'agit ni d'un roman se déroulant au début du vingt-et-unième siècle, ni d'un livre destiné principalement à des pré-adolescentes. Télérama et d'autres critiques donnent le ton, en évoquant une héritière de Charles Dickens, avec ses jeunes héros malmenés par la vie dans une société victorienne. Hannah Tinti est américaine, et signe ici son premier roman. Le bon larron, c'est Ren, orphelin de douze ans dans la Nouvelle-Angleterre (donc aux Etats-Unis) du dix-neuvième siècle. Pris en charge par une communauté catholique, il sait que son avenir n'est pas évident: avec une main en moins, il n'est pas à proprement parler une force de travail exploitable. Mais Benjamin Nab, un inconnu, le réclame, expliquant être son grand frère. Ren sort donc de l'orphelinat et découvre rapidement que son "protecteur" est voleur, escroc, détrousseur de cadavres... Comme il s'agit de survivre, Ren joue le jeu, mais Tom (l'ami de Benjamin), Madame Sands (la logeuse du groupe), Brom et Ichy (deux jumeaux, ses amis à l'orphelinat), ou encore Dolly, le meurtrier géant, sont autant d'alliés que Ren ne souhaite pas abandonner.

 

Nous suivons donc les différentes méthodes de survie du groupe, mais dans ces aventures, la quête d'identité et de paternité de Ren va progresser, sans que cela ne soit forcément des bonnes nouvelles. Le récit est d'ailleurs parsemé de scènes assez violentes, un peu comme les films de Cronenberg, où le sang coule, les corps sont torturés... Il s'agit de fulgurances plus que de longues pages gore, et tant mieux. Hannah Tinti ne distille néanmoins que le strict nécessaire: des ellipses déconcertantes trouvent (ou pas) leurs explications un peu plus loin. La narration est très travaillée, et Le bon larron se lit avec facilité. De là à parler de nouveau Dickens ou d' "un bonheur de lecture que l'on coryait perdu depuis l'âge d'or de la fiction" (tiens, au fait, c'est quoi cet âge d'or ?), il y a quand même un enthousiasme un peu exagéré... 

 


 

Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories