Rechercher

Archives

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 11:07

bauberot.png

 

La laïcité, jusqu'à il y a quelques années, cela correspondait à une notion assez consensuelle, dans la catégorie des "acquis du vivre ensemble en France" (même si nous n'avons aucun monopole sur le sujet, ni même de rôle de précurseurs). Mais depuis peu, parce qu'il se retrouve de plus en plus dans la bouche des idéologues d'une droite populiste et intolérante et d'une extrême droite toute aussi haineuse, le mot peut susciter un malaise. C'est sur ce constat, que des observateurs comme vous et moi pouvons faire, que Jean Baubérot consacre cet ouvrage.

 

L'auteur a été le premier titulaire de la chaire "Histoire et sociologie de la laïcité" dans le monde universitaire français. Scientifique donc, c'est avec un objectif citoyen, militant même, qu'il (re-)prend la parole. Avec les outils de l'histoire et de la sociologie, il étudie ce qui est à l'oeuvre dans ce glissement du concept de laïcité dans le débat public.

 

Laïcité/séparation des Eglises et de l'Etat, liberté de conscience, liberté d'exercice du culte, sécularisation... Il est déjà difficile de ne pas prendre une de ses notions pour une autre. Du coup, quand on est prêt à manipuler (que ce soit pour inclure ou exclure), on peut proposer de beaux raccourcis comme: un certain islam (bien sûr, c'est lui qui est visé) prône le port du voile, c'est une atteinte au droit des femmes, donc aux droits de l'Homme. Au nom des acquis de la République, certaines expressions religieuses deviennent moins laïques-compatibles que d'autres.

 

C'est du moins ce postulat que nous cherchons à analyser, avec quelques camarades de l'Institut protestant de théologie, dans le cadre d'un séminaire bidisciplinaire Ancien Testament et Ethique (séminaire ayant pour titre "Eloge des colonies"). Nous allons décliner différentes facettes de l'articulation entre différence(s) religieuse(s) et pacte social ou "vivre ensemble".

 

L'ouvrage de Baubérot entre pleinement dans la réflexion. Dans sa dernière partie, il esquisse des propositions pour redonner à la laïcité son sens premier... Je ne suis personnellement pas très optimiste sur le sujet, tant le glissement vers une laïcité prétexte d'exclusion est facile, alors que le mouvement inverse va à l'encontre des logiques politiques, médiatiques (notamment), sociales... A suivre.

 


 

Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories