Rechercher

Archives

3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 22:55

Samedi 3 avril

Paris 20, MK2 Gambetta

 

L'ARNACOEUR

De P. Chaumeil (F, 2010)

 

19256845.jpg

TELERAMA

 

Mon appréciation: 7/10

 

Plus d'un mois depuis ma dernière séance ciné ! Manque de temps... Et voilà, plein de films que je ne verrais pas car ils ne sont déjà plus en salles (La Régate, Nine, Crazy Heart...). Je vais à l'UGC Ciné Cité Les Halles, mais la séance pour Les Chèvres du Pentagone est complète, comme celle pour Soul Kitchen, et celle pour Tout ce qui brille. Samedi de Pâques pluvieux, les cinémas sont combles... Heureusement, je peux voir L'arnacoeur dans le ciné proche de chez moi.

 

J'hésitais un peu, parce que Romain Duris fait craquer ces dames, mais a des côtés irritants (ça allait avec Klapisch, mais limite). Et puis c'est le premier film français que je vois de l'année (le dernier était aussi avec François Damiens), et, pour une fois, le cinéma tricolore n'a pas trop à rougir. Souvent, on essaie de faire "pro" et "riche" à l'américaine, et on se plante, ou on oublie au passage des détails comme le scénario, ou le réalisateur. Là, c'est bon ou au moins correct sur tous les plans.

 

"Alex" (Romain Duris) et deux associés "aident" des femmes malheureuses en couple à prendre conscience de leur situation et à faire les choix qui s'imposent, grâce à un séducteur opportunément placé. Ils ont des "principes" (oui, oui): il faut que la femme soit malheureuse. Et leur mission actuelle pourrait échapper à cette règle. La fiancée jouée par Vanessa Paradis semble ne pas avoir de fêlure, son couple semble filer le parfait amour. Donc pas d'intervention ? Il faut pourtant payer les dettes et les factures... et puis il y a un mystère à éclaircir.

 

Pas de surprise sur le dénouement (que vous aurez deviné), beaucoup d'invraisemblances en terme de train de vie, mais à part ces bémols, l'ensemble est de bonne facture (interprètes très bons, réalisation qui n'inspire pas de commentaires...). Ce qui est en soi plutôt une réussite.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Une heure de peine 06/04/2010 15:58



Mais comme dans tous les films français, les héros ont des problèmes à régler avec leurs géniteurs...



davveld 13/04/2010 23:50



J'avais pas remarqué que c'était une caractéristique des films français... Du coup je vais chercher un/des contre-exemple(s) ! ;)



En Savoir Plus

Catégories