Rechercher

Archives

23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 17:44

Vendredi 22 octobre

Paris 6, MK2 Odéon

 

KABOOM

De G. Araki (USA, 2009)

 

19499881.jpg

 

TELERAMA

 

Mon appréciation: 7/10

 

Un cocktail explosif. Couleurs psychédéliques, décors décalés (un peu comme si un cinéaste des années 70 imaginait un campus américain futuriste), beaucoup de sexe (le film est "interdit aux moins de 12 ans" en France, mais aux Etats-Unis il doit être "interdit aux moins de 21 ans" et exclu de toute salle un peu puritaine) et quelques "substances" plus ou moins licites, un scénario déjanté...

 

Kaboom joue donc avec le "n'importe quoi". Sur un campus immense style La Grande Motte en plus coloré, Smith (!), le héros, bi ou homo (il ne sait pas bien lui-même même si son coloc' ne le laisse pas indifférent), commence à faire des rêves étranges, autour du nombre 19, et c'est bientôt son dix-neuvième anniversaire. Il reçoit des messages tout aussi étranges: "Tu es le fils élu" et autres expressions mystiques. Sa meilleure amie, lesbienne, tombe sous le charme d'une beauté brune ensorcelante... au sens propre. D'autres étudiants tout autant préoccupés par leur libido ajoutent encore à la formule sex & crazyness du film; tous les personnages sont complètement loufoques, avec des interprètes d'une plastique photoshopée propre à choper tout ce qui bouge. Bande-son omniprésente, peut-être trop appuyée. Le délire en pagaille des trois quarts du film me fait sourire mais sans plus, avant le dernier quart, quand le délire continue mais gagne en cohérence et où c'est franchement très drôle. Plutôt une bonne surprise donc.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories