Rechercher

Archives

13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 23:54
Samedi 13 février
Paris 19, MK2 Quai de Seine

IN THE AIR
De J. Reitman (USA, 2009)

19184235.jpg
Mon appréciation: 7/10

Le héros est improbable. Payé scandaleusement, il licencie au nom de DRH lâches ou tourmentés; chaque jour, un nouvel avion (la pub pour American Airlines est trop appuyée), une nouvelle entreprise, et un ou plusieurs dizaines d'employés à conduire à la porte; le rêve de Ryan (joué par George Clooney) est de rejoindre le club très fermé des passagers ayant cumulé plusieurs millions de Miles. Ryan est improbable surtout parce qu'il n'a pas de chez-lui, pas d'amis, aucune attache. Il "prêche" le détachement, au nom de la survie ("s'attacher, c'est avancer moins vite, c'est mourir plus tôt" en substance).

Et puis un jour, bien sûr, il croise une autre grande voyageuse. Un autre, c'est une jeune collègue qui veut révolutionner son job en réalisant les entretiens de licenciement par webcam interposée (là c'est malheureusement trop crédible et Ryan se retrouve être le "cool guy" !). Encore un autre, c'est sa soeur qui se marie et forcément rappelle quelques attaches.

Bien sûr, il n'y a pas de grandes surprises. Mais Jason Reitman (Thank you for smoking, Juno) fait du bon boulot. De Sharon Jones en musique de générique aux dialogues, en passant par un très bon casting, le film est efficace, ni comédie romantique mièvre, ni comédie sociale moralisatrice. La gestion des salariés et licenciés aux Etats-Unis après la crise des subprimes; la solitude comme choix ou comme résignation dans nos sociétés occidentales contemporaines... deux thèmes qu'il peut être difficile de traiter avec humour mais sans moquerie ou mépris. Deux thèmes qui questionnent, l'air de rien, ce qui définit l'humain. In the air parvient à relever ces différents défis, et on passe un bon moment !

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories