Rechercher

Archives

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 22:28

oates-hudson-river.jpg

 

Plus de deux semaines d'absence sur le blog... Oui, je reste débordé. Et il m'a fallu un peu de temps pour avoir un nouveau livre à recenser. C'est normal, celui-ci fait plus de 650 pages très serrées (un Poche acheté lors des Journées de vente et d'amitié de ma paroisse, à la mi-novembre). A la différence de Fille noire, fille blanche, du même auteur et lu il y a juste un an, Hudson River ne suscite pas un malaise chez le lecteur.

 

Soit, dans une ville de "province" aux Etats-Unis, une communauté ordinaire. Soit un événement, comme la mort d'un habitant, mi-intégré mi-marginal, artiste tout simplement, victime d'une crise cardiaque alors qu'il essayait de sauver un enfant en train de se noyer. Soient les femmes et les hommes qui ont côtoyé le défunt (il s'appellait - ou l'un de ses noms était - Adam Berendt), qui réévaluent leurs situations après cette disparition, et qui décident, chacun pour eux, de ne pas faire exactement "comme avant". Cela donne une libraire qui va s'essayer à la sculpture avec une vie d'ermite; un couple qui se sépare, lui qui s'éprend d'une masseuse de la ville, et elle qui "compense" par un amour immodéré pour la gent canine; un avocat qui essaie de réussir un peu plus en relations interpersonnelles qu'uniquement en affaires... On les suit, juste après le décès, et à plusieurs reprises dans l'année qui suit. Adam Berendt mort, ils ont l'intuition de moins se laisser porter par leurs habitudes et d'être plus volontaristes... ce qui n'est pas forcément une bonne chose.

 

Une toile de fond très proche de  De beaux lendemains, de Russell Banks, vous ne trouvez pas ? Amérique profonde, entre tradition et modernité (écrit en 2000, presqu'intemporel à l'exception de la mention d'un vétéran de la Guerre du Golfe de 1990 et de sites Internet comme Slate.com), des femmes et des hommes tout ce qu'il y a de plus ordinaire, avec leurs élans d'altruisme, de désintéressement, mais aussi leurs mesquineries, leurs stratagèmes amoureux, leurs calculs financiers, etc. Les trajectoires de vie s'infléchissent, se croisent, se recomposent.

 

Des récits entremêlés avec talent, profondeur, tendresse, rythme... Je me suis régalé. A vous !

 


 

Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories