Rechercher

Archives

11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 12:00

9782253006312_1_75.jpg

 

Relire les livres de Jules Verne, c'est un peu comme une Madeleine, un retour en enfance. J'ai beau connaître presque par coeur les détails de la trame narrative, je prends plaisir à retrouver l'ambition de l'auteur, entre livre pour enfants-adolescents (le terme n'existait pas au dix-neuvième siècle), oeuvre de vulgarisation de données scientifiques pointues, certes dépassées aujourd'hui, mais toujours de haut niveau (inutile de dire que je décroche vite dans les détails physiques notamment utilisés dans De la Terre à la Lune).

 

Pour ceux qui ne l'ont pas lu, De la Terre à la Lune prend comme point de départ le désoeuvrement des concepteurs d'armes aux Etats-Unis après la Guerre de Sécession (1861-1865). Ils se sont regroupés dans une association, le Gun-Club, dont le président, Barbicane, propose un jour un défi fou: construire un canon gigantesque pour envoyer un obus sur la Lune ! Jules Verne décrit le retentissement spectaculaire de l'idée, puis de sa préparation. Pages savoureuses dans lesquelles deux Etats, la Floride et le Texas, se disputent l'honneur d'accueillir le canon. Alors que les préparatifs vont bon train, que l'argent coule à flots, que les obstacles techniques sont surmontés les uns après les autres, deux surprises. D'abord, il existe un adversaire acharné au projet, le capitaine Nicholl, concepteur de cuirasses (forcément, un tel projectile le consterne). Ensuite, un excentrique français est le premier à penser qu'il serait bien que ce projectile soit habité. Et comme Michel Ardan - c'est son nom - ne manque pas plus de courage et d'insouciance que de présence d'esprit, il est bien entendu volontaire pour être le premier être humain à rejoindre la Lune.

 

Jules Verne ne doute pas - c'est dans l'air du temps - du triomphe de la science sur les éléments naturels. Il met en place des personnages à la fois très typés, parfois un peu caricaturaux (mais c'est heureusement plus subtil), et héroïques. Avec leur intelligence et un peu de volonté de progresser ensemble, les êtres humains n'ont aucun obstacle à redouter, semble dire le narrateur. Aucun, vraiment ? Suite dans Autour de la Lune !

 

 


 

Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories