Rechercher

Archives

28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 22:23

Il y a bientôt deux semaines, j'ai passé le week-end dans le Poitou. Le petit aller/retour mensuel pour voir ma famille, programmé en plein milieu du mois cette fois-ci, car plusieurs événements se déroulaient lors de ce week-end des 17 et 18 juillet. Au départ, le célèbre chef Noël Tredinnick du non moins prestigieux All Souls Orchestra (un orchestre composé de professionnels et rattaché à l'église All Souls de Londres, l'une des plus grandes de la capitale britannique), qui a une maison dans le Poitou (comme beaucoup d'Anglais) souhaitait profiter de ses vacances pour partager sa passion. Les églises anglicanes et protestantes (toutes dénominations confondues) de la région ont réussi à mettre sur pied cet ambitieux projet comprenant une série de concerts aux tonalités variées, et un culte inter-églises.

 

Le samedi 17 au soir, le temple de Rouillé connaissait l'affluence des grands jours (troisième plus grand temple de France en terme de capacité, le plus grand pour la région ouest): plusieurs centaines de personnes ont participé au "concert de louange". Un concert de louange n'est pas un concert "classique", et le verbe "participer" est ici à prendre littéralement. Il alterne des morceaux classiques ou plus contemporains avec des cantiques chantés par l'assemblée. Musicalement, c'est un régal, bien sûr, mais le concert faisait aussi frisonner pour ces beaux chants repris par plusieurs centaines de personnes, avec le relais de la soprane Sarah Vander Ploeg.

 

aso1

 

aso2

 

aso3

 

Le lendemain dimanche, on se retrouve au temple, toujours de Rouillé, avec quasiment autant de monde, pour une célébration inter-églises pas comme les autres. Elle est co-célébrée par le prêtre anglican de la région, le pasteur de l'église protestante "libre", et le pasteur de l'église réformée (mon père), en français et en anglais ! Les trois officiants passent d'une langue à l'autre, les cantiques sont divisés avec des couplets en français et d'autres dans la langue de Shakespeare; naturellement, le livret de culte avec la liturgie est épais: 40 pages (!), qui comptent comme souvenir de ce moment exceptionnel. La liturgie s'appuie principalement sur celle utilisée par l'église anglicane; très belle tout en rappelant par moments (en particulier la communion) le catholicisme. La prédication a porté (assez logiquement) sur le verset 21 du chapitre 17 de l'évangile selon Jean:

"Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé."

La partie musicale et les chants associent le All Souls Orchestra et les chorales anglicanes et réformées; là encore, la qualité et la ferveur sont grandes.

 

aso4

 

aso5

 

Deux autres concerts ont suivi dans le début de la semaine, auxquels je n'ai pas assisté, mais vous l'aurez compris, ces moments de louange en musique ont été très forts, et resteront dans les mémoires.

 


Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Musique
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories