Rechercher

Archives

20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 22:18

Je suis donc arrivé à Niamey le 5 septembre après-midi, et le séminaire commençait le 7, ce qui laissait le mercredi 6 pour des préparatifs et quelques courses. J'ai donc vu le "petit" marché de Niamey, puis le "grand" marché, un sacré labyrinthe ! Voici une photo du petit marché, où l'on vend tout et n'importe quoi.


On trouve aussi des tissus magnifiques. Les membres féminins de la délégation française de PRSF ont procédé à de nombreux achats de tissus pour en faire des tabliers qui seront ensuite vendus en France au profit des actions de l'ONG. Les emplettes ont été facilitées par la femme du responsable de PRSF au Niger, pour éviter la mauvaise qualité et marchander raisonnablement... J'ai d'ailleurs du mal à comprendre quels prix sont "à débattre" et quels sont ceux qui sont "indiscutables", mais c'est peut-être trop compliqué au bout de quelques jours en Afrique. Voici quand même un étalage de tissus aux motifs très colorés.


En Afrique francophone, il semblerait que les restaurants soient appelés "maquis". C'est en tous cas vrai à Niamey. On y mange très bien pour des sommes ridicules en tant que Français, mais évidemment relativement élevées pour des Nigériens. L'un des incontournables des maquis est le poulet, servi entier pour une personne. Ici, Lio, ancien stagiaire PRSF et ancien expat' au Niger, smse devant nos assiettes garnies...


J'ai été logé au début et à la fin du séjour au Centre d'Accueil Missionnaire de Niamey, qui, comme son nom l'indique, héberge des gens de passage (religieux, ONG, etc.), à deux pas de l'évêché et de la cathédrale. Mais pour la durée du séminaire, soit trois nuits, je partageis une chambre avec Bonaventure, responsable PRSF au Togo, homme d'une disponibilité, d'une débrouillardise et d'une gentillesse remarquables, chambre située au "village chinois", un ensemble de chambres bâties par des Chinois il y a de ça des années, et le nom est resté ! Une vue globale du "village chinois"...



... avant un aperçu sur notre chambre au confort rudimentaire (notamment les sanitaires) selon mes habitudes, s'il n'y avait pas eu la clim' (presque inutile en septembre, alors que les minimales d'octobre à Niamey sont de 26°C).


Le séminaire s'est conclu le samedi 9 à midi. Je retourne donc loger au Centre d'Accueil Missionnaire, et le dimanche, quasiment toute la délégation française de PRSF se rend à la messe à la cathédrale (à deux pas donc). La musique est bien entendu plus rythmée et festive qu'en France, même si j'ai la joie de reconnaître l'un des cantiques et de pouvoir donc chanter ! Déjà la deuxième fois en 2006 que je vais à la messe et non au culte, et c'est à chaque fois à l'étranger...


Dès demain, troisième post "de retour du Niger": le musée national de Niamey et le fleuve...

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Vacances, voyages
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories