Rechercher

Archives

1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 20:32



Pour mon anniversaire, et pour entretenir mon obamania chronique, Sabrina m'avait offert ce petit livret contenant quatre textes:
- The inaugural address, le discours d'investiture de Barack Obama, du 20 janvier dernier
- The first inaugural address, le discours d'investiture du président Abraham Lincoln en 1861
- The Gettysburg address, du même Lincoln, en 1863
- Self-reliance, un essai du penseur et poète américain Ralph Waldo Emerson, de 1841.
Tout cela dans une très belle édition du groupe Penguin, que j'ai enfin pris le temps de lire.

Le discours de l'actuel locataire de la Maison Blanche vaut d'être gardé. J'ai rarement entendu et lu de texte si juste, si fort, si beau. Et ce, indépendamment du parcours de son émetteur. Bien sûr, un tel discours est un travail collectif, mais il faut savoir s'entourer de gens compétents et avoir une vision. Deux qualités qu'Obama a, et c'est tant mieux pour les Etats-Unis, et le reste du monde.

Penguin Books a complété cette édition "souvenir" de plusieurs textes ayant inspiré le discours d'investiture de 2009, à savoir deux textes d'Abraham Lincoln, dans les années troublées de la Guerre de Sécession (1861-1865).
Alors que son élection est considérée comme une déclaration de guerre par les Etats aux volontés sécessionnistes, Lincoln rappelle qu'un président doit gouverner pour tout un peuple, et non juste pour son camp (tiens, le prédécesseur d'Obama a dû manquer ce texte). Il rappelle aussi que sa présidence n'est pas au-dessus des lois ni de la Constitution, mais que son administration en sera la garante (là encore, G. W. a mal révisé). Des valeurs de gouvernement, mais aussi des valeurs enjeux de la Civil War alors en préparation, qui a quand même entraîné la mort de plus de 620 000 soldats, et un nombre indéterminé de civils.
Dans The Gettysburg Address, court discours prononcé sur le lieu d'une victoire des forces de l'Union, le président souligne le devoir qui incombe aux survivants: pour que ceux qui sont morts ne le soient pas en vain, il invite ses concitoyens à défendre les valeurs fondamentales étatsuniennes, dont la liberté. Evidentes résonances au bout de huit ans de "guerre contre le terrorisme"...

Enfin, Ralph Waldo Emerson lance lui aussi un appel à la liberté. A la liberté de penser par soi-même, pour être précis. N'imite jamais, pense seul, telles sont deux des phrases principales de son essai. Quelques extraits en VO pour illustrer la tonalité de ses propos:

"Else to-morrow a stranger will say with masterly good sense precisely what we have thought and felt all the time, and we shall be forced to take with shame our own opinion from another" (...)

"It is easy in the world to live after the world's opinion; it is easy in solitude to live after your own; but the great man is he who in the midst of the crowd keeps with perfect sweetness the independence of solitude" (...)

"Your isolation must not be mechanical, but spiritual, that is, must be elevation." (...)

"To be great is to be misunderstood" (...)

"Another sort of false prayers are our regrets. Discontent is the want of self-reliance: it is infirmity of will. Regret calamities if you can thereby help the sufferer; if not, attend your own work and already the evil begins to be repaired."


Pas d'accord avec tout, même si j'aime beaucoup. C'est très américain, ce "Aide-toi et le ciel t'aidera". Même s'il est prétentieux de croire que nous pouvons, par notre action, faire bouger le monde, je préfère cette attitude à l'immobilisme. C'est d'ailleurs l'un des espoirs d'Obama, par exemple pour sa réforme de la protection santé aux States: rendre chaque citoyen exigeant envers ses représentants pour obtenir un intérêt général plus proche de l'individu lambda que du grand groupe financier. La théorie des petites gouttes qui forment les rivières, fleuves et mers...



Pour en savoir plus

Site éditeur
Barack Obama: Wikipedia - Site de la Maison Blanche - Texte du discours en français / en anglais (2009)
Abraham Lincoln: Wikipedia - Texte du discours en anglais* (1861) - Texte du discours en français / en anglais (1863)
Ralph Waldo Emerson: Wikipedia - Texte de l'essai en anglais* (1841)
*: pas de traduction sur Wikisource.



Le thème "comprendre les valeurs fondamentales et l'histoire politique des Etats-Unis" commence à être fourni dans la rubrique livres de ce blog: hors fiction, il y a eu Kaspi, Ellis, Obama déjà, Philbrick, Butler...

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories