Rechercher

Archives

8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 09:12

J'ai terminé cette semaine 1984, de George Orwell, en VO (merci Nathalie). Je suis content de l'avoir lu, parce que c'est un classique, mais surtout parce qu'il fait bien réfléchir sur Big Brother et sur l'actuelle omniprésence de la vidéosurveillance.

J'en discutais avec Pierre (pique-nique à Versailles, bientôt raconté en "chronique" de ce blog), et on a constaté qu'en France, du fait de la non-centralisation de la vidéosurveillance, on restait un peu protégé. J'ai lu récemment (je ne sais plus où, désolé pas de liens), qu'en Grande-Bretagne les réseaux de vidéosurveillance allaient être associés et croisés et que grâce à des ordinateurs, il serait possible de connaître le trajet de plusieurs millions de voitures, leurs habitudes... Soi-disant "car si on découvre que la même voiture se trouve à proximité de plusieurs crimes du même type, on enquêtera sur cette voiture"... mais y-a-t'il des gardes-fous ?
1984 est visionnaire, je n'innove pas en disant cela, mais il ne tient qu'à nous pour que tous ces romans dits d'anticipation ne soient jamais vraiment d'anticipation mais uniquement d'imagination !

Petite parenthèse sympa; vendredi soir, je zappe quelques minutes et je tombe sur Campus, sur France 2, l'émission culturelle au départ et finalement fourre-tout. Bref, ce qui est intéressant, c'est qu'ils interrogeaient des libraires sur des livres à emporter sur la plage... et que c'étaient les librairies de ma librairie parisienne, Le Comptoir des mots (239 rue des Pyrénées, 75020) ! C'est vrai qu'il y a un choix assez grand, un très bon service, du personnel compétent... En plus ils ont des horaires d'ouvertures pratiques (10h-20h). Ca fait plaisir de voir que des librairies de quartier puissent être agréables et reconnues ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories