Rechercher

Archives

19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 22:38

Mardi 19 mai
Paris 3, MK2 Beaubourg

EL NINO PEZ

De Lucia Puenzo (Argentine, 2009)


Mon appréciation: 7/10

El Nino Pez (L'enfant-poisson) est un film qui s'écoute, certainement. Très bons choix musicaux, et des dialogues épurés au maximum; le film n'est pas bavard mais tout est dit.

El Nino Pez, c'est aussi (et heureusement) un film qui se regarde. Pour Inès Efron, son interprète principale, qui n'est pas sans faire penser à la sublime Mélanie Laurent. Pour l'esthétisme et le symbolisme, à l'image par exemple d'Angelus, de Lech Majewski (références aux anges, aux objets "superstitieux"...).

Côté scénario, on trouve des comparaisons (élogieuses) avec Naissance des pieuvres (la sexualité ambigue à la fin de l'adolescence), Regarde-moi (les cheveux comme symboles d'une rupture), ou encore Amours chiennes, par un de mes réalisateurs préférés, Alejandro Gonzalez Inarritu. Soit, en Argentine, Lala, fille d'un juge qui a recueilli Guayi, originaire du Paraguay. Guayi est la domestique de Lala. Et son amoureuse. Mais Guayi a des problèmes avec quasiment tous les hommes de sa vie. Lala et elle échafaudent des projets, s'enfuir pour vivre leur amour dans une maison près d'un lac au Paraguay. Il y aura ce qui s'apparente à un vol, puis à l'assassinat du juge. Une fuite, et l'entrée dans un engrenage dans un système judiciaire perfectible. A la manière d'Inarritu (j'ai cité Amours chiennes pour le rôle non négligeable des chiens dans le scénario, mais ce qui suit concerne tous ses films), l'histoire est présentée par bribes, non chronologiques, même si l'aspect "puzzle" est moins développé.

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories