Rechercher

Archives

8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 23:23


Les moments fondateurs des Etats-Unis... Deuxième livre sur le sujet après celui-ci. Je l'avais repéré via cette recension dans... Télérama (je raconterais un jour ma procédure de lecture de l'hebdomadaire), et il m'a été offert par mon père à l'occasion de mon anniversaire.

Le mythe des Pères pèlerins ? J'aurais été incapable de dire grand'chose dessus. Pourtant, il y a 391 ans, l'arrivée de la petite centaine d'exilés volontaires en "Nouvelle-Angleterre" est très clairement un moment-clé de l'histoire des Etats-Unis, et de par le poids des Etats-Unis, de notre monde.

Très bien écrit, à la manière d'une fiction comme savent si bien le faire nombre d'historiens, le livre s'intéresse aux protagonistes du Mayflower dès qu'ils sont en Angleterre, puis aux Pays-Bas. Un détour de quelques années nécessaire pour appréhender les motivations et états d'esprit de cette petite communauté. La tolérance religieuse des Pays-Bas est un danger pour l'identité du groupe, qui souhaite vivre en quasi-autarcie. Départ donc, après de multiples péripéties (une des raisons est que nos pèlerins sont tout sauf des spécialistes es expéditions, découvertes, etc.), pour une terre supposée vierge. Après une traversée périlleuse, les difficultés ne diminuent pas: où aborder ? comment survivre ? que faire avec les Indiens qui occupent apparemment aussi ce terrain ? Le récit se poursuit jusqu'aux années 1670-1680, c'est-à-dire qu'il couvre trois générations d'Européens et d'Amérindiens, qui alterneront périodes d'échanges, et guerres dévastatrices.

Très documenté, recoupant de nombreux écrits sur ces années décisives, Nathaniel Philbrick démontre avant tout que l'Histoire en marche, c'est l'histoire d'êtres humains. Comme l'école des Annales, il rappelle que ces êtres humains, ce ne sont pas seulement les dirigeants d'un pays; les "petites gens" jouent un rôle au moins aussi important quoique plus diffus. Les rapports de force au sein de et entre les groupes (différents groupes d'Européens, différentes tribus d'Amérindiens, etc.) sont scrutés attentivement. Gestes de coopération, ralliements, trahisons, massacres, injustices flagrantes... Oui, l'Histoire se construit ainsi. Les futurs Etats-Unis portaient dès le milieu du dix-septième siècle des enjeux qui ne les ont jamais quittés: importance de la religion mais laïcité de l'Etat, communautés aux identités fortes contre la nécessaire (car vitale) assimilation, équilibre entre justice et dissuasion, symbole de Thanksgiving, etc.

J'ai beaucoup aimé ce livre, et le recommande vivement à toute personne souhaitant en savoir plus sur cette période. Parce que de tels livres sont précieux pour parvenir à comprendre le monde dans lequel nous vivons. Et je serais d'ailleurs curieux de savoir ce qu'en pensent des Américains !


Pour en savoir plus
L'auteur sur Wikipedia (en)
Le livre sur le site officiel de l'auteur (en)
Site éditeur
Pour mémoire, la recension de Télérama

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories