Rechercher

Archives

1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 23:59

Dimanche 1er février
Paris 19, MK2 Quai de Loire

CHE, DEUXIEME PARTIE - GUERILLA

De Steven Soderbergh (USA, 2009)


Mon appréciation: 7/10

La première partie avait donné envie d'en voir plus (bon coup marketing). Ce deuxième épisode est d'aussi bonne facture, tendance "plus intéressante" même, pour plusieurs raisons:
- Benicio Del Toro donne toute la dimension de son talent, je peux donc confirmer que son prix d'interprétation masculine à Cannes était mérité;
- scénaristiquement parlant, la défaite prévisible est plus riche à observer qu'une série de victoires; la lente fuite en avant des derniers guerilleros est impressionnante;
- où l'on découvre qu'une poignée d'hommes dans une jungle gigantesque peuvent se faire cerner (ah... le soutien de la population locale, une clé du succès...), surtout si les Etats-Unis décident de s'impliquer de l'autre côté.

Pour rappel, cet épisode concerne les mois passés par Che Guevara, après la révolution réussie à Cuba, pour exporter le mouvement révolutionnaire en Bolivie. Entré clandestinement, El Commandante commence à former des guérilleros. Mais sa présence est vite remarquée, et la traque par l'armée bolivienne et les Etats-Unis ne va lui laisser aucun répit.

Sans ultra-violence ni complaisance, avec une justesse qui ne se dilue pas au cours des cinq heures des deux épisodes, cette fresque sur le Che par Soderbergh montre simultanément un homme et un mythe. De l'universel et de l'extraordinaire. Du cinéma dans toute sa noblesse. Bravo ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories