Rechercher

Archives

29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 00:01

Mercredi 28 janvier
Paris 15, Le Montparnasse

RELIGOLO
De Larry Charles (USA, 2009)


Mon appréciation: 6/10

"Par le réalisateur de Borat"... visiblement ça ne suffit pas pour attirer les foules. Avec Sophie, nous devions constituer la moitié du public de la séance de ce soir... Pourtant, on ne peut pas dire que la France soit un pays où remettre en cause religions et institutions religieuses soit tabou !

Oui, parce que, sachez-le, les religions et les croyances (parce qu'on a aussi dans le lot des "sectes" selon la définition française - probablement partiale, mais elle a le mérite d'exister - des sectes), c'est de l'irrationnel. Ca apporte des réponses qui ne résistent pas à un jeu de questions/réponses où la Raison (héritée des Lumières et de la science) serait l'arbitre. Curieux, non ?

Le film est à la fois un hymne au débat (la liberté d'expression) et un discours militant (le rationnel comme arbitre des croyance). Soyons fair-play, l'enquête est menée relativement sérieusement. Sérieusement, car les trois grands monothéismes sont traités de la même manière; sérieusement, parce qu'on alterne paroles de simples croyants et entretiens avec des responsables religieux. Relativement, car, par exemple, le chiffre clé du nombre d'agnostiques aux States est énoncé plus que prouvé, un peu comme les discours religieux contestés par l'enquêteur; car il est facile de dévaloriser une religion en montrant ses extrêmes et clowns de service (à ce sujet, les Américains sont servis); car considérer que le "doute" est oublié par les religions est un peu simpliste. Je ne pense pas connaître (et j'en suis fier) de croyants n'ayant jamais douté. Sophie a aussi trouvé que la dimension philosophique du "pourquoi les gens croient" n'a pas été abordée. Elle est pourtant plutôt incontournable...

Il y a beaucoup de moments où on rit de l'absurdité des situations, comme quoi l'on peut rire sur les religions (parfois jaune, mais quand même). Où l'on voit bien que l'irrationnel (et la réalité, aurais-je envie d'ajouter) sera toujours moins rationnel que la Raison. Mais c'est "génétique" !

Le souci de cette "démonstration rationnelle", c'est que son échec - écrit dès le départ - érige un mur d'incompréhension: ceux qui doutent seraient condamnés à ne jamais croire et comprendre pourquoi les autres croient, et inversement. Un peu flippant... Et un peu insoluble comme le mystère de la poule et de l'oeuf !

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Une heure de peine 30/01/2009 15:43

"Pourtant, on ne peut pas dire que la France soit un pays où remettre en cause religions et institutions religieuses soit tabou !"ça se discute : voir les commentaires de Sébastien Fath dans ce billet : http://blogdesebastienfath.hautetfort.com/archive/2007/11/01/une-eglise-baptiste-virtuelle-qui-%E2%80%98pete-un-cable.html

davveld 09/02/2009 23:36



Oui, la démonstration de Sébastien Fath est intéressante.

Bon, ça veut dire qu'aux Etats-Unis la liberté d'expression sur le sujet est "objectivement" bien protégée; mon ressenti sur la situation en France n'est pas négatif mais il est vrai que le débat
est quand même assez circoncis (!) à quelques milieux peu "vocaux". Est-ce un argument pour un dialogue possible, ou au contraire une preuve que le sujet est tabou ? A voir... comme par exemple
le débat qui agite le microcosme protestant: parler des revenus des pasteurs, c'est tabou ou un abcès à crever ? (la photo qui illustre la page est de votre modeste serviteur...)



En Savoir Plus

Catégories