Rechercher

Archives

2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 23:21

Dimanche 2 novembre
Paris 20, MK2 Gambetta

QUANTUM OF SOLACE
De M. Forster (GB, 2008)


Mon appréciation: 6/10

Je dois vieillir. Parce que les images stroboscopiques, ça me fatigue, et je ne comprends pas ce qui se passe. Pourquoi la durée moyenne d'un plan dans les combats et les courses poursuites n'excède pas une seconde ? Dans un James Bond, par définition, il y a des bagarres et des poursuites endiablées (en voiture, en bateau, en avion...). Impossible de les trouver réussies tellement on ne saisit rien. Ce soir, France 2 rediffusait (en VF sans proposer la version multilingue, le service public comme je le déteste) un autre opus des aventures de 007 (Le monde ne suffit pas, avec Pierce Brosnan et surtout Sophie Marceau). Avec des poursuites et des combats. Que l'on arrive à suivre. En neuf ans, le rythme s'est tellement accéléré que j'ai peur de la suite.

Comme l'analyse Télérama, les bonnes idées de Casino Royale sont absentes de Quantum of solace. Perturbé par le massacre des scènes d'action, j'en perds le fil de l'intrigue (revoyez Casino Royale avant, ça aide). D'habitude c'est pas extraordinaire mais efficace. Là ce n'est pas efficace.

De même, il y a de l'effet spécial partout, à outrance. Pas comme dans Tonnerre sous les tropiques où on ne se prend pas au sérieux. Ici, le réalisateur semble vouloir montrer son talent avec de belles flammes. Ben c'est trop, donc loupé.

Heureusement qu'il y a Daniel Craig. Et, dans une moindre mesure, Olga Kurylenko, Matthieu Amalric, Judi Dench...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories