Rechercher

Archives

12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 22:30


Il y a quelques jours, je vous avais parlé d'une rencontre avec des auteurs de La République des Idées, et de quelques achats effectués à l'occasion de cette manifestation à la librairie. Je viens de terminer l'un d'eux, celui sur les ONG... Lecture achevée au cours d'un week-end de travail, car PRSF (mon employeur) se réunissait pour une nouvelle étape de réflexion sur son évolution future. Les thématiques ne sont pas les mêmes. Pourtant, je pense que le livre offre des pistes de réflexion particulièrement prometteuses...

Les multinationales du coeur, sous-titré Les ONG, la politique et le marché, s'intéresse aux très grandes ONG et revisite leurs relations avec, pour faire simple, le "gouvernemental" et le "lucratif". A priori, dans l'imaiginaire collectif et souvent dans les discours des ONG, il y a des incompatibilités. A priori. Parce qu'en creusant un peu, les choses ne sont pas si simples.

Plusieurs passages et réflexions m'ont interpellé. Celles du rapport des ONG à la guerre et au droit international. Celles des ONG comme contournement ou comme adversaires des structures corruptrices et corrompues.
Mais également les questions de légitimité (Etats et grandes organisations peuvent se concurrencer sur le champ de l'intérêt général; les Etats démocratiques sont élus alors que les grandes organisations n'ont pas cette légitimité structurelle et se réclament d'un universalisme loin d'être indiscutable) et de fragilisation du politique (renforcer la société civile se fait très souvent aux dépens du renforcement ou d'une modernisation d'une structure étatique... ce qui ne résoud pas le problème de la sphère de l'action publique).
Le livre rappelle que les ONG ont besoin des Etats et du politique (bien sûr, pour des financements, mais également comme "adversaires" ou plutôt comme "alter" permettant d'avoir un "ego") et vice-versa (les ONG peuvent permettre aux Etats d'influencer des espaces publics qui leur échappait); il en est de même avec les grandes entreprises (l'étiquette "éthique" contre de nouvelles sources de financement et d'action).

La réflexion est de qualité, les thèmes et arguments très pertinents. J'aurais envie de dire "comme on s'y attend de la part de La République des Idées"... ;)

Pour en savoir plus:
Site de la République des Idées

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories