Rechercher

Archives

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 23:08


Je lis de plus en plus en VO pour le plaisir, et j'en suis ravi ! C'est dans la bibliothèque familiale que j'ai retrouvé ce poche version 1956 (la maison d'édition originelle a été rachetée et ne l'a plus à son catalogue, d'où l'absence de lien, et la couverture de l'édition française). Je vois avec Wikipedia qu'il s'agit du premier roman d'Agatha Christie, et donc par conséquent le premier où apparaît Hercule Poirot.

Tout y est déjà. Il y a Hastings, l'ami de Poirot, partagé entre doute et admiration du détective, et dont la candeur fait des merveilles. Il y a une chambre d'apparence close où la riche Mrs Inglethorpe est retrouvée morte. Il y a ce climat de première guerre mondiale, et donc un soupçon d'espionnage. Il y a ces coups de théâtre, entre coupables idéaux, et suspects machiavéliques. Et il y a un peu de tirage de cheveux, comme parfois chez Agatha Christie. Mais bon, quel talent pour inventer de tels personnages et construire des intrigues à la fois tordues et simples...

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories