Rechercher

Archives

23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 22:59

Suite et fin de la série (faut pas abuser quand même, cinq billets pour deux jours de fête).

Donc le vendredi (nous sommes le 15 août), après une nuit décalée, il paraît que quelques courageux ont petit-déjeuné (servi jusqu'à 11h). Je n'en étais pas. J'ai en revanche participé à l'exploration à Kety, histoire de se mettre en appétit.


Nous retrouvons notre bus à la programmation musicale toujours aussi amusante, et retour à la sala balowa de Bujakow. Cette fois-ci, pas de menu à vous montrer. Le principe sera quand même de nous nourrir en permanence, mais avec des plats "relativement" plus légers. Une soupe, bien entendu, de la charcuterie, de la gelée, des pâtisseries, des sucreries... Mais le démarrage de la fête est un peu lent, certains de nos hôtes étant un peu indisposés -et donc en retard-.


La deuxième journée, comme je vous l'avais dit, est plus "ludique". Des jeux difficiles à décrire, mais très bon enfant, comme le reste de la fête. Il y a aussi les danses, dont une avec les enfants (la danse du canard) mais pas complètement innocente. D'autres pas du tout innocentes (il y a des vidéos, mais elles ne circuleront pas).


Ma soeur a remarqué que j'avais "corrigé" le quizz actuellement disponible. Donc, pour la petite histoire. Le personnel de la sala balowa a changé depuis la veille, ce qui est normal. Une charmante serveuse blonde est là ce vendredi soir. Je l'avais remarqué. Quand un des Polonais l'invite à danser, je suis stupéfait. Je croyais qu'on ne "touchait" pas au personnel ! Il n'y a pas de raisons, je veux aussi l'inviter. Mais pas évident, elle a quand même une mission. Après l'avoir poursuivi jusqu'à la cuisine, elle me dit "après le prochain plat." OK. Entre temps, j'apprends que la fin de la fête est avancée, comme je disais, certains de nos hôtes semblant moins résister à la vodka que les Français. Du coup, le prochain plat précédera la dernière série de danses. Je suis donc attentif. Et quand c'est le moment, et que la serveuse réapparaît, je sais que c'est maintenant ou pas du tout. D'où une nouvelle invitation plus spectaculaire que les autres... Elle tiendra sa promesse. Elle s'appelle Magda. Fin de l'histoire... Il n'y a pas de photos ou de vidéos de l'anecdote, c'est peut-être mieux ainsi !

La veille, je m'étais arrêté à 13 vodkas. Je pensais que je ferais plus encore ce soir. Mais non, le bus partant à 2h et non 4h, le compteur restera à 12. D'autant plus que les 122 bouteilles de Pan Tadeusz arrivaient à leur terme... On aurait fini par avoir soif ! En se couchant si tôt, il y aura un p'tit déj' le lendemain...

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Vacances, voyages
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories