Rechercher

Archives

18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 15:58

Daleville se trouve donc à une heure en voiture à l’est d’Indianapolis, pas loin de la « frontière » entre Indiana et Ohio. Les routes sont aussi larges que des autoroutes, sauf les voies secondaires. Pour arriver à la maison de la famille qui m’héberge, on doit slalomer entre des nids de poule impressionnants. Il n’y a pas de ville ou village, ou regroupements importants de maisons ; tout est dispersé et rend vraiment indispensable la voiture.

« Une autre planète » titrais-je précédemment… mais pourquoi ?

  • Parce que c’est la pleine campagne, avec ses conséquences (évoquées plus haut, y compris la connexion Internet bas débit)
  • Parce qu’il y fait très beau, qu’on se croit en juin (à quelques degrés près), ce qui change des premiers jours à Chicago, quasiment hivernaux
  • Parce qu’on y voit, bien plus qu’à Chicago, des drapeaux partout, et sur beaucoup de plaques minéralogiques le « In God we trust » (aussi sur les billets, donc ils ne sont pas plus fanatiques que ça), mais, curieusement, pas sur celles des voitures de la famille où je suis (pourtant le père est pasteur…). Faudra que j’éclaircisse ce mystère !
  • Parce que les voitures et les maisons ne sont pas fermées à clé (comme au Canada dans Bowling for Columbine de Michael Moore) ; ça surprend !
  • Parce que j’y ai bossé comme fleuriste, ce jeudi matin (voir les photos), un truc que je n’aurais jamais imaginé faire en France !
  • Parce que j’ai assisté cet après-midi à un match de baseball entre deux équipes de high schools (les « Broncos » locaux ayant écrasé les « Union » 17 à 0), sur des terrains-campus immenses
  • Parce que ce vendredi soir, c’est « Prom’ night » pour les jeunes suivant les cours à domicile (l’américain étant bien plus simple, utilise le terme « home school ») ; la famille est mobilisée pour l’événement !
  • Parce que je devrais pouvoir « visiter » la prison d’Indianapolis dimanche, avec une équipe de l’église locale qui visite les prisonniers (ça aussi, ça promet d’être exceptionnel)

Tout ça, c’est « une autre planète » par rapport à Chicago (et NYC sûrement), mais c’est aussi typiquement américain, et ça me plait beaucoup de voir ces différents aspects des Etats-Unis !

Le magasin temporaire de fleurs… A quatre, nous avons déchargé des containers de fleurs pour les disposer sur les étals de 7h45 (eh oui…) à 12h30.



Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Vacances, voyages
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories