Rechercher

Archives

18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 15:32

Dans la série de reportages publiés par Réforme avant les élections présidentielles américaines de 2004, il y avait l’interview de Kathy Kelly, des Voices for Creative Non-Violence. Il y avait également un reportage sur les « Jesus People USA », une communauté vraiment originale basée à Chicago. Je suis allé les rencontrer.

Dans la partie Nord de Chicago, dans le quartier vietnamien, à quelques centaines de mètres de la plage sur le Lac Michigan (je m’y suis même rendu, et, sans le vent, on aurait pu se croire en plein été !) se dresse un ancien hôtel qui avait été abandonné. Les « Jesus People » en ont pris possession. Ils sont environ 500, tous âges confondus, à se partager les neuf étages du bâtiment. Tous âges confondus, ça va des enfants (nombreux, ils ont une école spécifique), aux retraités (les étages 7 à 9 étant en fait une maison de retraite gérée par les « Jesus People »). « Se partager » et « communauté » sont à prendre au sens fort : les chambres sont relativement petites (bon, j’ai la même place à Paris, mais d’une part aux Etats-Unis c’est vraiment étroit par rapport au reste, et d’autre part ils y vivent à plusieurs – les familles ayant un peu plus de place quand même), et nombre de choses se font en commun : les repas, les réunions de prière, etc. Les quelques voitures sont partagées en fonction des besoins. Les membres de la communauté travaillent pour des « filiales » de la communauté : un label musical, une imprimerie, des abris pour sans-papiers, l’école, etc.

Mardi après-midi donc, j’ai passé quelques heures avec eux ; j’ai discuté avec une petite dizaine d’entre eux, j’ai dîné avec eux (à 17h, ça fait bizarre). Extraits des discussions.

James est de permanence au bureau. C’est lui qui m’accueille, il semble le Coordinateur que j’avais contacté ait eu un empêchement. Il vient du Canada et est arrivé il y a trois ans environ, d’abord juste pour une nuit, et il est resté. Sa femme adore les antiquités, c’est pourquoi leur « appartement » est décoré de tableaux anciens et de nombreux meubles en bois.

Arrivé dans la même période, A (je ne me rappelle plus son prénom, juste qu’il est tatoué de partout…) est lui aussi resté. Aujourd’hui, il s’occupe de la « réception » de l’hôtel et salue tous les membres qui entrent et sortent. Il m’explique, sans beaucoup articuler ce qui ne m’aide pas, que la communauté arrive à bien fonctionner du fait de sa taille, qui oblige à trouver des solutions, et des huit pasteurs qui en ont la charge. Je n’arriverais pas à savoir pourquoi il faut autant de pasteurs !

Je discute aussi avec une pensionnaire de la maison de retraite, d’origine catholique. Elle est admirative du fait que je voyage « on my own », elle qui me confie ne pas oser traverser la rue ! Bavarde, elle taquine les autres seniors qui passent. Elle m’explique qu’avec les « Jesus people », il y a des médecins, et que les frais médicaux sont couverts si Medicare ne le fait pas. Elle plaisante sur les « défauts » des « Jesus people », qui ne compteraient aucun bon cuisinier dans leurs rangs, et qui s’obstinent à lui servir un plat qu’elle n’aime vraiment pas !

C’est par son mari que Sarah, deux enfants, est arrivée dans la communauté. Elle s’occupe de la cantine pour les enfants de l’école.

Tom a tout plaqué. Il travaillait dans l’informatique quand il a « rencontré Jésus ». Il continuait à suivre le « modèle » US de « money, car, house », mais ça ne lui apportait pas satisfaction. Il a cherché plusieurs mois avant d’entendre parler des « Jesus people ». Il n’a plus besoin d’avoir une voiture et une maison toujours plus grandes !

Joby ressemble à un geek  des annees 80s : longue barbe, casquette et lunettes. Lui cherchait un moyen de vivre dans une communauté, où certaines choses seraient partagées. Il entend ensuite parler des « Jesus People », exactement ce qu’il cherchait. Il donne des cours de sciences dans l’école de la communauté.

Pour en savoir plus, le site web des « Jesus People » !

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Vacances, voyages
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories