Rechercher

Archives

12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 23:46

Samedi 12
Paris 19, MK2 Quai de Seine

GARAGE

De Lenny Abrahamson (Irlande, 2007)

18844700.jpg


Mon appréciation: 4/10

On devrait se fier à sa première intuition. Ici, celle que j'avais eu, ces dernières semaines, en croisant l'affiche dans le métro: "Le Monde en dit tellement de bien qu'on le met sur l'affiche, or comme je sais depuis longtemps que je ne fais pas partie de ces extra-terrestres de la rubrique ciné du Monde, il sera à éviter". Et puis Télérama en a dit du bien, et je me suis dit "pourquoi pas ?".

Le film est à déconseiller à ceux qui vivent dans des contrées isolées, ça leur donnerait des mauvaises idées. Il est aussi à déconseiller aux citadins, qui n'en concevront que plus de mépris ou de pitié pour les ruraux. Des plans de paysages irlandais qui font parfois (rarement) dans la carte postale, et parfois (plus souvent) dans le glauque accompagnent les promenades et les errances d'un garagiste pas très fin et de son apprenti en pleine adolescence. Un apprivoisement, pensait-on. Et puis, à au moins 30 mn de la fin, un dénouement trop prévisible.

L'analyse du critique de Télérama est, en la relisant après avoir vu le film, très juste sur le rôle titre: Pat Shortt est génial; mais cette même analyse est étonnemment construite sur une extrapolation très libre du propos du film. Assez silencieux, avec un regard sans cruauté sur ses personnages, le réalisateur observe et raconte quelques scènes de vie plus qu'il ne dénonce une "intolérance", le terme restant entre guillemets parce que j'ai du mal à le comprendre...

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories