Rechercher

Archives

18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 23:06

trafic.jpg


Il s'agit ici d'un livre que j'ai relu, peut-être pas pour la quinzième fois, mais au moins pour la quatrième ou cinquième fois. Le premier des romans d'Ellis Peters avec le moine frère Cadfael comme héros, dans cette série "Grands détectives" que j'apprécie beaucoup chez 10-18 (ma collection référence en terme de "polars historiques" avec notamment Ngaio Marsh,  Harry Kemelman,  Paul Doherty, Iain Pears, Jean-François Parot -j'ai lu un ou plusieurs des romans de chacun des auteurs cités-).

Donc un polar historique. Dans l'Angleterre du douzième siècle, où les clans s'affrontent, où la paix n'est que précaire, bref en plein Moyen-Âge, où frère Cadfael, un bénédictin ayant roulé sa bosse dans le "monde" au sens propre du mot, se retrouve mêlé, du fait de ses connaissances médicales mais aussi de sa curiosité, à l'élucidation de plusieurs sombres histoires. Parce que l'homme ne se refait décidément pas...

Ici, il s'agit d'aller récupérer une sainte enterrée au pays de Galles pour que l'abbaye puisse devenir un lieu de miracles et par conséquent (et surtout) de pélerinages assurant fortune et gloire aux responsables de l'endroit. Oui mais voilà, les villageois hésitent, et l'un d'eux monte au créneau... avant d'être retrouvé mort. Punition divine, ou lame bien humaine ? Rivalités galloises ou mains de moine tâchées de sang ? Pas question d'avoir recours aux Experts, ici c'est de la psychologie et des cellules grises qu'il faut. Ainsi qu'une connaissance des hommes et des cultures. Un Agatha Christie en somme. Et les livres d'Ellis Peters tiennent -à mon avis- la comparaison avec la reine, créatrice d'Hercule Poirot. Rien que ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories