Rechercher

Archives

3 août 2007 5 03 /08 /août /2007 21:26

jugtdernier.jpg
Les épisodes précédents sont . Bon, à la différence du précédent mais pas des deux premiers, l'intrigue est à  nouveau un peu compliquée, on regrette après coup de ne pas avoir dressé de tableau pour situer les personnages les uns par rapport aux autres.

Sans compter que les événements tournent autour d'un tableau (de peinture, celui-là), mais avec une certaine férocité: meurtre après torture, meurtre tout court, tentatives de vol, agressions en tous genres, sans compter un imbroglio avec des services qui cultivent d'habitude la discrétion.

Ca se passe, comme souvent chez cet auteur anglais décidément europhile, en Italie, en France, en Suisse et en Angleterre. Avec de l'histoire ancienne (la Seconde Guerre mondiale, la Résistance), prétexte à des changements d'identité des protagonistes qui favorise la confusion que j'évoquais plus haut.

Côte potins, nos deux héros semblent envisager le mariage. Mais moi, je pense que je vais m'arrêter là dans cette série; la facilité de lecture ne compense pas la complexité trop grande des fils de l'intrigue (on s'approche parfois dangereusement du tirage de cheveux). Et puis le libraire m'avait dit que les premiers étaient les meilleurs. C'était le quatrième sur les huit.

Précédent billet sur la série avec les liens complémentaires - Amazon


Rebondissement

Un point de vue original sur L'élégance du hérisson, que j'avais beaucoup apprécié (mon billet ici); Judith Bernard (de l'équipe du regretté Arrêts sur images) va me faire culpabiliser: voici son avis.

Comme annoncé, je commence Lolita (de Nabokov). Puis Spin (de Wilson).

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Badtz 09/08/2007 18:50

Par principe, je lis toujours les préfaces en dernier. Par contre, par une disymétrie affligeante, je ne lis pas les post face en premier.

davveld 17/08/2007 23:29



En la matière, je n'ai pas de principes. Cette fois-ci donc, j'ai décidé de tout lire. Au fait, en ce vendredi 17, j'ai bien avancé (les trois quarts à peu près). Donc mes impressions très vite !



Badtz 04/08/2007 09:56

Après Lolita, attaque-toi à Feu Pâle de Nabokov. Chef d'oeuvre post moderne.

davveld 06/08/2007 23:43



Patience, patience. Mon édition de Lolita a dix mille textes introductifs:
- biographie de Nabokov,
- introduction du traducteur,
- préface d'un certain Maurice Couturier,
- et ensuite la (fausse) introduction du Dr John Ray Jr.
30 pages de lues, et je n'ai pas encore commencé ! A suivre.



En Savoir Plus

Catégories