Rechercher

Archives

23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 22:55

0446310786.01.LZZZZZZZ.jpeg
Elle me l'a recommandée, elle me l'a prêté, et voilà, j'ai fini de le lire il y a quelques jours. En VO (américain), ce qui m'a pris un peu plus de temps, surtout pour entrer dans le récit.

Il était une fois, dans l'Amérique des 30s, plus précisément dans une petite bourgade d'Alabama, pas particulièrement avant-gardiste sur le principe d'égalité entre Noirs et Blancs, une fille, son frère aîné, leur père avocat, leur gouvernante afro-américaine... L'héroïne grandit durant le récit - c'est évidemment une sorte de roman initiatique -, fait ses premiers pas à l'école, apprend à regarder différemment ses mystérieux voisins, découvre aussi les conventions sociales qui s'appesantissent alors qu'elle devient une femme...

Le coeur du récit est quand même le procès. Le père de Jean-Louise (en VO, il s'agit donc bien de l'héroïne) est commis d'office pour défendre un Noir accusé de viol sur une jeune Blanche. De quoi enflammer les passions, de quoi découvrir que le fait d'être "Blanc" ne dispense pas de vies insignifiantes, de quoi apprendre que la Justice est un beau concept mais que derrière, il n'y a que des humains et leurs faiblesses.

Le point de vue d'un enfant (puis "préadolescent", même si termes et concepts sont anachroniques) sur son quotidien mais surtout sur le "monde des adultes" rend To kill a mockingbird digne d'intérêt. Comme je le disais, il m'a fallu un peu plus de temps qu'en français pour apprécier le livre. Mais dans la vie, il faut aussi savoir patienter un peu de temps en temps !

Harper Lee sur Wikipedia (français)
To kill a mockingbird sur Wikipedia (anglais - français)
Amazon

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories