Rechercher

Archives

2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 21:16
C'était la guerre des tranchées, de Tardi

En classe de troisième, j'avais fait une fiche de lecture sur cet album qui figure parmi les classiques sur la Première Guerre Mondiale. Je l'ai relu plusieurs fois depuis, et dans cette "série" de lectures sur le thème, il trouve naturellement sa place. Ici, il n'est question que du front, que des tranchées dans le nord et l'est de la France. Tardi le précise, il n'a pas conçu un livre d'histoire, même s'il s'est documenté de façon impressionnante sur son sujet. Et celui-ci est simple: ce sont de courts récits, sans héros, au plus près des soldats français et allemands qui ont été transformés en chair à canon par les états-majors.

Tardi essaie de mettre en mots et en dessins l'innommable, l'immontrable, l'incompréhensible, l'absurde. Il s'agit pour lui de sortir de l'anonymat des nombres - des nombres tellement aberrants qu'ils masquent la singularité de chaque vie, de chaque blessure, de chaque mort surtout. Derrière l'absurde, derrière les responsables, il y avait des hommes dans des conditions extrêmes, avec leur courage, leurs combines, leurs bassesses. L'auteur n'est pas dans le jugement, il fait mémoire, en se défiant de notions aussi dangereuses que le patriotisme. Il semble indiquer à son lecteur: "Regarde qui ils étaient, ce qu'ils ont souffert. N'idéalise jamais la guerre: elle est absurde, il y a 100 ans comme aujourd'hui.

Un album toujours aussi efficace et nécessaire.

Pour en savoir plus:

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories