Rechercher

Archives

11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 14:07
La Tête Haute

Mercredi 10 juin, Cinéma Jacques Prévert (Aulnay-sous-Bois)

LA TÊTE HAUTE

D'Emmannuelle Bercot (France, 2015)

Dunkerque. Dans le bureau de la juge pour enfants (Catherine Deneuve, excellente), Malony (Rod Paradot, prodigieux), 6 ans, fait l'objet d'une protection juridique: sa mère (Sara Forestier, surprenante) a beaucoup de choses à régler et, le moins que l'on puisse dire, elle ne dispose pas d'autant de maturité qu'on en attend d'une mère de deux enfants. Comme beaucoup, finalement, Malony ne démarre pas dans la vie avec beaucoup d'atouts ou de modèles. Heureusement, tous n'ont pas autant de difficultés que lui. On le suit, de ses 15 à ses 18 ans environ, "testant" un peu toutes les possibilités mises en place pour les jeunes sans repères. Les éducateurs s'épuisent, dans des confrontations passant souvent par la violence physique; et il y a toutes ces structures: centre éducatif renforcé, centre éducatif fermé, prison... Comment faire pour susciter une prise de conscience et aider Malony à trouver un projet qui lui plaise, soit réalisable, bref, lui permette de construire quelque chose ? Pour qu'il ait "envie de devenir quelqu'un de bien", quel chemin ! Et de l'envie à la réalité, quel chemin l'attend encore !

Le film est assez dur, tant il est vrai qu'il faut du temps (et de l'énergie, et tant d'autres choses encore) pour qu'un semblant de confiance se noue. Mais il est lucide, sans misérabilisme, et sans bons sentiments naïfs. C'est un drame social émouvant, prenant, interpellant, sur un sujet complexe. Une belle réussite.

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories