Rechercher

Archives

1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 17:00
Source: http://jv.gilead.org.il/rpaul/Michel%20Strogoff/

Source: http://jv.gilead.org.il/rpaul/Michel%20Strogoff/

Mystère... Comment se fait-il qu'en neuf ans de blog (sur OverBlog), je n'ai encore jamais recensé Michel Strogoff, de Jules Verne, l'un de mes romans préférés depuis assez jeune, que j'ai lu et relu à de nombreuses reprises ? L'aurais-je délaissé si longtemps ? Ou correspond-il aux (très rares) lectures dont je ne fais pas écho ici ? Quoi qu'il en soit, je l'ai donc relu ces derniers jours.

Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, il s'agit des aventures d'un "courrier" du tsar dans l'empire russe de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle. Alors que le territoire fait face à une invasion venue d'Asie centrale, des Tatares, le tsar envoie Michel Strogoff prévenir le frère du monarque qu'un traître dirige les envahisseurs et cherche à se venger de ce frère. Le tsar est à Moscou, son frère à Irkoutsk, près du lac Baïkal, au-delà de l'Oural, mais aussi en pleine Sibérie, où les combats ont lieu. Pour réussir, Michel Strogoff devra être rapide (5000 kilomètres à parcourir, les liaisons télégraphiques sont suspendues) et discret (l'ennemi espère l'intercepter pour que l'invasion n'échoue pas). Nous suivons donc son voyage, pendant lequel il rencontre la jeune Nadia (qui part rejoindre son père à Irkoutsk), et deux journalistes, l'un français (Alcide Jolivet), l'autre britannique (Harry Blount), qui couvrent cette campagne militaire. Ces deux personnages de journalistes ont longtemps constitué pour moi un sujet de fascination; leur addiction à l'actualité, leur curiosité, mais aussi leur humanité m'ont beaucoup parlé... sans compter leur découverte des grands espaces russes, encore et toujours un rêve pour moi !

Si je connais presque par coeur les rebondissements des aventures de Michel Strogoff, j'apprécie toujours autant ce roman, auquel, vous l'aurez compris, je suis particulièrement attaché. Bon, dans cette relecture, j'ai en revanche un peu "tiqué" quand Jules Verne décrit les différents peuples qui composent l'empire du tsar - ou l'armée d'invasion tatare, parce que ces descriptions sont datées et assignent à chaque ethnie des traits distinctifs (physiques et vestimentaires), qui aujourd'hui sont inutilisables.

À cette exception près, qui d'ailleurs ne se comprend que parce que nous vivons 140 ans après la publication du roman, je me suis donc encore régalé... et je répare enfin cette anomalie de n'avoir pas encore consacré de billet à cet ouvrage si marquant pour moi !

Pour en savoir plus :

Gravures des éditions originales (Source: http://jv.gilead.org.il/rpaul/Michel%20Strogoff/)
Gravures des éditions originales (Source: http://jv.gilead.org.il/rpaul/Michel%20Strogoff/)
Gravures des éditions originales (Source: http://jv.gilead.org.il/rpaul/Michel%20Strogoff/)

Gravures des éditions originales (Source: http://jv.gilead.org.il/rpaul/Michel%20Strogoff/)

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories