Rechercher

Archives

2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 22:56
Le ciel se trouve sur terre, de Åke Edwardson

Pas pratique, quand l'éditeur français publie la série dans un ordre différent de celui d'origine ! Le ciel se trouve sur terre a été publié en 10/18 en 2012, après Voile de pierre et d'autres titres de la série policière de Åke Edwardson, or l'enquête se passe avant ces autres titres ! Du coup, on revient quelques mois en arrière, le commissaire Erik Winter vient juste de reprendre du service après un congé parental (oui, le modèle social suédois...), et les relations de certains de ses collaborateurs prennent aussi un peu de recul par rapport à Voile de pierre. Bizarre... mais on arrive surmonter cette étrangeté fortuite !

Quelques jours avant Noël, à Göteborg. Des étudiants qui à priori n'ont aucun lien se font agresser et gardent la cicatrice d'une arme non identifiée. Plusieurs postes de police reçoivent aussi des appels de parents de très jeunes enfants, qui leur disent que ces mêmes enfants leur racontent être montés dans une voiture avec un inconnu, mais qui ne présentent aucune trace de violence... Devant ces récits éclatés, et sans fondement pour des plaintes, on constate la difficulté d'agir, de prévenir un acte plus grave. Bref, les deux enquêtes semblent mal engagées, et les policiers ont un certain nombre de soucis familiaux avant les fêtes. Mais un jour, un enfant disparaît. Et quand les enquêteurs partent dans des fermes isolées, dans la campagne, zones d'ombres et silences suggèrent des drames oppressants.

Le ciel se trouve sur terre est peut-être l'un des romans de la série qui se concentre le plus sur la vie privée de l'équipe de police menée par le commissaire Winter. Pour une fois, il faut du temps pour que la tension monte vraiment, explorant aussi ces temps où l'on pressent des tragédies futures, mais qu'il n'est pas possible d'empêcher. C'est aussi l'occasion de suggérer une réflexion (mais ce n'est pas l'objet du livre) sur la parole des jeunes enfants dans une enquête policière en particulier, et au-delà.

Ces éléments viennent équilibrer l'impression de légère confusion quant au dénouement et aux origines des drames. Au final donc, pas le meilleur de la série, mais intéressant et efficace quand même.

Pour en savoir plus :

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories