Rechercher

Archives

16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 15:14
Babylone Underground, d'Éloïse Cohen de Timary

La vie de Gaston Galibert ne l'enthousiasme pas vraiment. Les dettes contractées sont un vrai fardeau pour la famille. Alors une issue se dessine: disparaître, ou plutôt mettre en scène un décès, pour que sa femme, qui adore mentir, puisse voir l'ardoise effacée, toucher l'assurance-vie, et reprendre aussi sa liberté. Les deux enfants du couple ne sont pas des attaches suffisantes pour retenir Gaston. Il s'en va, et prend une nouvelle identité. Comme il n'a pas vraiment le choix pour l'obtention de papiers, il devient... Marguerite Schwarz, une femme, juive (ironie, le père de Gaston avait tout fait pour se détacher de son judaïsme), et - pour brouiller davantage les pistes -, part vivre au Argentine. Gaston/Marguerite découvre le monde des travestis et des transsexuels, un univers aux codes spécifiques, un espace où tendresse et violence cohabitent.

Babylone Underground est un roman à l'intrigue intéressante, avec des rebondissements judicieux ("heureux" masquerait la dimension tragique de plusieurs d'entre eux), un vocabulaire et des expressions à la fois riches et crus. L'originalité de l'idée et l'exotisme de l'univers qui le porte ajoutent aux qualités de Babylone Underground, que j'ai pris plaisir à lire. Paru il y a quelques semaines, il s'agit du premier roman d'Éloïse Cohen de Timary, une camarade de promotion quand j'étudiais (d'autres camarades ont déjà été publiés: lui et elle).

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories