Rechercher

Archives

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 21:51
Ouragan, de Laurent Gaudé

L'actualité des derniers mois rappelle que malgré le chemin accompli en une cinquantaine d'années, il y a des Américains plus égaux que d'autres. #BlackLivesMatter n'est pas encore un acquis, mais toujours une revendication, un slogan de lutte pour que les Noirs américains ne soient pas des citoyens de seconde zone, ni de la chair à renflouer les caisses des polices municipales, ni de la chair à recevoir les balles de policiers dépassés par leur rôle, ni de la chair qui ne mérite pas la justice.

En 2005 déjà et encore, l'ouragan Katrina dévastait la Louisiane et en particulier la Nouvelle-Orléans, évacuée par tous ses habitants. Tous ? Non, pas tous. Restaient quelques marginaux, quelques Noirs bien sûr.

Laurent Gaudé nous propose dans son roman de suivre une poignée de personnages qui se trouvaient à la Nouvelle-Orléans. Une mère seule avec son fils, qui attend le retour d'un homme parti six ans plus tôt; une très vieille dame à la fierté et à la dignité exacerbées par le souvenir de la ségrégation; un pasteur exalté mais fragile et dangereux; des détenus laissés enfermés alors que l'eau monte... Les éléments se déchaînent et bouleversent la vie de ces personnages.

Court, haletant, passant d'un personnage à l'autre très rapidement, le texte n'est pas exempt d'une dénonciation des injustices que j'évoquais. Un parti-pris que je ne critique pas, mais j'ai trouvé que Laurent Gaudé en faisait trop dans le pathos, au point de créer un malaise pour de mauvaises raisons. Dommage car Laurent Gaudé m'avait habitué à davantage de subtilité et de mesure (j'avais adoré les deux romans que j'ai lu de lui)...

Pour en savoir plus :

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories