Rechercher

Archives

4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 22:02

Lundi 3 février, Paris

YVES SAINT LAURENT

De Jalil Lespert (France, 2013)

La "classe" française doit beaucoup au monde de la mode et de la haute couture. Yves Saint Laurent, directeur artistique chez Dior en ayant à peine dépassé les vingt ans, puis "marque" de sa propre maison, appartient aux figures mythiques de ce monde. Dans ce biopic autorisé, où - comme dans la vie - le héros est le couple que forme le créatif Yves Saint-Laurent et le gestionnaire (lui aussi habile) Pierre Bergé, les amours ne se conjuguent que rarement en mode hétéro, les addictions se déclinent en alcool et autres drogues, pour masquer des angoisses et des tourments profonds... Il n'y a d'artiste que de névrosé, en tous cas Yves Saint-Laurent ne déroge pas à cette règle un peu désagréable.

Deux légers regrets: de ne pas voir plus de tenues créées par YSL et ce qu'elles ont pu avoir de révolutionnaire (certes, en tant que film "autorisé", il y en a un certain nombre; et certes, Bergé en voix off donne quelques pistes, comme le coup de génie des motifs Mondrian, mais pour le novice, ça reste assez peu); et le caractère tonitruant d'airs d'opéras; les effets dramatiques étaient un peu exagérés à cet égard.

Mais le film est remarquablement interprété, avec des acteurs excellents. La réalisation, très classique, est bien maîtrisée. C'est donc un bon moment de cinéma.

Affiche du film

Affiche du film

Bande annonce du film

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories