Rechercher

Archives

30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 14:43

Ca faisait quelques semaines que je me disais "Ca fait longtemps que je n'ai pas lu un roman avec le commissaire Maigret... Ca me manque". Alors un passage en bibliothèque plus tard, me voici avec un volume d'une des intégrales de Georges Simenon. Et je retrouve le plaisir de ces textes très épurés, qui se lisent en moins de deux heures, où quelques indications météorologiques et l'évocation d'une boisson alcoolisée donnent le ton d'un roman. Au passage, Maigret boit beaucoup, beaucoup. Et quelques passages témoignent d'une homophobie ordinaire dans les années 50.

  • Un Noël de Maigret

Ca a la longueur d'une nouvelle, il n'y a pas de mort, et Maigret est à Paris mais ne va pas Quai des Orfèvres (il reste même chez lui); c'est donc une enquête pas comme les autres. A l'origine, une voisine du couple Maigret, qui pousse une autre voisine à venir demander l'aide du commissaire, pour une histoire un peu farfelue. Soit une nièce, alitée, qui prétend qu'un homme est entré dans sa chambre de nuit, déguisé en Père Noël, essayant de soulever des lattes du parquet. Qui est-il, et que pouvait-il chercher ?

  • Maigret au Picratt's

Plongeon dans l'univers de Pigalle, les boites et le monde de la nuit en général. Une strip-teaseuse (le mot n'est pas employé, peut-être ne s'était-il pas encore imposé dans la langue "française"), fatiguée et ivre, vient déclarer à la police qu'elle a entendu deux hommes projeter de tuer une comtesse. La jeune femme disparaît, et après quelques temps, une comtesse déchue, droguée, est retrouvée morte. Où la police fait preuve de plus d'empathie envers le monde de la nuit qu'envers les drogués et les gays. Et où l'inspecteur Lognon, dit "le malgracieux", se fait encore avoir, ce qui contribue à son syndrome de persécution.

  • Maigret en meublé

Cette fois-ci, c'est l'un des adjoints du commissaire, l'inspecteur Janvier, qui, alors qu'il surveillait une rue pour une enquête de routine, se voit atteindre d'une balle. Qui a tiré ? Etait-il, lui, une cible, ou était-il au mauvais endroit, au mauvais moment ? Sa femme absente, Maigret s'installe dans le meublé au coeur de l'enquête. La patronne cherche à le séduire, à le taquiner, considère tout le monde adorable, et ne prend rien au sérieux. Mais sa chambre révèlera des surprises. Pour autant, la clé est ailleurs. Et Maigret se retrouve à devoir malmener des gens fragiles, mais peut-être pas complètement francs avec lui.

  • Maigret et la Grande Perche

Une ancienne "cliente" du commissaire a épousé un des meilleurs cambrioleurs de Paris, l'un des meilleurs mais aussi l'un des plus malchanceux, car il n'arrive jamais à faire le coup qui lui permettrait de vivre tranquille. Là, il vient de s'enfuir, et son épouse, la Grande Perche, vient trouver le commissaire. En effet, lors de sa dernière tentative, le cambrioleur s'est trouvé face-à-face avec... un cadavre ! Le cambrioleur ne tient pas à passer pour un assassin, et à finir guillotiné (oui, dans les années 50, la peine de mort est bien possible). L'enquête s'oriente rapidement vers l'hôtel particulier d'un dentiste, à Neuilly. Et un bras de fer redoutable s'engagera entre ses occupants et Maigret...

  • Maigret, Lognon et les gangsters

Encore une épouse qui s'adresse à Maigret, cette fois-ci, c'est celle de l'inspecteur Lognon. Le tenace mais malchanceux policier se trouvait de nuit sur une place où une voiture a jeté sur le pavé et sous ses yeux un homme blessé. Le temps qu'il appelle les secours, une autre voiture a récupéré le corps ! A vouloir en savoir plus, Lognon prend des coups. Il faut dire que les criminels semblent venir d'outre-Atlantique. Et chacun de mettre en garde le commissaire: "Renoncez, vous n'y arriverez pas, ce sont des professionnels, eux, même le FBI n'arrive pas à les faire condamner". Vexé, défié, Maigret prend des risques. Il y a de nombreuses fusillades (pour un Maigret, s'entend), et il s'en faut de peu pour que les gangsters n'agissent en France comme sur un territoire sans forces de l'ordre.

Entre cette enquête, assez spectaculaire, et la précédente, toute en psychologie, on se régale: Simenon manie aussi bien les deux styles !

Pour en savoir plus:

Cinq enquêtes de Maigret, de Georges Simenon

Partager cet article

Repost 0
Published by davveld - dans Livres
commenter cet article

commentaires

En Savoir Plus

Catégories